Maxime Seynave .png

Maxime Seynave

Comédien

Issu des cours Clément, Maxime parfait sa formation chez Raymond Acquaviva, les ateliers du Sudden.

 

Il tient son premier rôle en 2013 au théâtre Adyar (aujourd’hui théâtre de la tour Eiffel) dans « Musée Haut Musée Bas » de Jean-Michel Ribes. Il se lance dans l’écriture de sa première en 2014      « Les dents qui rayent le parquet », satire du monde de l’entreprise, pièce jouée au théâtre Michel Galabru et au théâtre Clavel. Il y tiendra un rôle.

 

En 2015, il part vivre aux Emirats Arabes Unis et intègre la troupe « Culture Emulsion » qui propose des spectacles pour les francophones du Middle East. Il sera Ernest Rédillon dans « Le dindon » de Georges Feydeau, pièce jouée à Dubaï et Abu Dhabi.

 

De retour en France, il jouera de 2016 et 2018 dans « Un mari idéal » d’Oscar Wilde au théâtre de Nesle, à la Folie-Théâtre, à la comédie Saint-Michel et au Festival off d’Avignon. Il y rencontrera Oscar Voisin. En 2020, il intègre l’équipe du « Repas des Fauves » adapté par Julien Sibre au théâtre Clavel pour jouer le rôle de Pierre.

En parallèle du théâtre classique, Maxime se passionne pour l’improvisation théâtrale ; il a créé depuis 2017 « Libre comme Max », sa propre troupe d’improvisation, et l’humour puisqu’il est auteur de textes joués lors de scènes ouvertes parisiennes et a participé à la production du Montreux Comedy Festival.

Il joue également dans la pièce “Phase final “ à la rentrée 2021 au théâtre du Marais.

 

Il intègre en 2020 la troupe « les Modits », et interprètera les rôles de Justin et Potard dans “l’Affaire de la rue de Lourcine” d'Eugène Labiche au Théâtre du Lucernaire.